16 janvier 2021

Dans la détresse, cheminer avec les psaumes des montées

« Trop longtemps mon âme a demeuré auprès de ceux qui haïssent la paix. Je suis pour la paix ; mais dès que je parle, eux ils sont pour la guerre » Psaume 120.6-7

Le psaume 120 ouvre la série des psaumes des montées. 15 psaumes que l’on présente souvent comme l’itinéraire du pèlerin se rendant à Jérusalem ou gravissant une à une les marches qui conduisent du parvis jusqu’au temple. Du désert ou du monde jusque dans la présence de Dieu.

Ce premier psaume commence dans la détresse, mon point de départ. C’est là que je crie à Dieu. Et le psalmiste affirme : Et il m’a répondu.

Aujourd’hui, la détresse est là, en nous, autour de nous. Sans doute devons-nous faire ce cheminement intérieur qui conduit à Dieu. « Malheureux que je suis, je ne veux pas rester là où je suis ». Je veux me mettre en route. Entendons-nous cette invitation? Quitter nos habitudes intérieures, nous séparer de comportements, d’un environnement qui ne nous apportent pas la paix. « Parce que moi, ce que je veux et désire : c’est la paix » dit le psalmiste. Alors résonne en nous cette parole du Christ : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point. (Jean 14.27).

Premier psaume des montées, premier pas du pèlerin : Se lever et aller vers Dieu parce que je veux la paix, parce qu’il est ma paix !
Que le Dieu de grâce nous bénisse en cette journée.
Jean-Marc Hoang-Tho